How Long do Shrooms Stay in my System?

How Long do Shrooms Stay in my System

You are probably curious about shrooms or magic mushrooms and want to try it. You have been wondering for a while now. How long the effects of this psilocybin hallucinogen last in body system? Wonder no more. This highly undetectable drug, which is known to cause common side effects such as paranoia, psychosis, feelings of relaxation, and sometimes drowsiness, can stay in the body for as long as one week. However, there are a few factors that dictate how long shrooms stays in your system. Let us explain.

 

The Type of Mushrooms Species

There are somewhere between 75 to 200 different species of psilocybin-containing magic mushrooms. We doubt one can eventually come across them all. However, the amount of the hallucinogen varies from shrooms to shrooms. It explains why some of them will have a higher content of the hallucinogen than others. Just like fruits, mushrooms vary in so many aspects, yet they are of the same caliber. The more psilocybin in the magic mushroom, the more the effect will last. So, it is highly advisable that before you take to consuming one, you take the time to analyze what shrooms species it is and how much psilocybin it contains in it. That way, you can control what amount you consume.

 

Age

Our bodies vary in so many different ways. Our body metabolic reactions are so unique to each person that there is no single time that someone will resemble another’s reactions. Well, the same applies to substance use. Your body metabolism, kidney, and liver will function slower with age. It automatically causes a delay in the excretion of the psilocybin from your body. The older you are as a person, the longer the shrooms tend to stay in the body system. The same scenario occurs with the use of other substances. Come to think of it. Older people perform fewer activities as compared to the youth. Hence, their metabolic reactions are relatively slower as compared to more energetic young people. Well, now you know better.

 

What’s in Your Tummy?

You are probably someone who likes to consume a lot of food, or you are not that much into eating all the time. Well, guess what? The rate at which we eat affects our body system. It controls how the drugs are processed by our bodies. In most cases, you would hear someone advise another that it is not advisable to consume alcohol or any other drug before eating. Know why? Because the amount of food in your stomach detects how fast one gets carried by the drugs. An empty stomach would mean that the drugs you consume take a toll on you almost immediately after consumption. The amount of food and liquid in your body is a huge determinant. Thus, the more food and fluids in the stomach when you do shrooms, the slower they will move through your digestive system.

At least now you know how important food is when consuming shrooms. In the case of fluids like water, hydration speeds up psilocybin excretion. Having more water means there will be higher chances of eliminating the drug effect from the body. Therefore, it is important to consume shrooms hours after eating.

 

Other Drug Substances

The use of shrooms with other substances can lead to some unfathomable and unpredictable effects and time in your body system. If you take alcohol or weed with it, it will affect how it’s processed by your body. Also, there is a chance that the other substance will be picked up on a drug test.

 

Dose

It applies to all substances you take. The amount you consume makes a great impact on how the drug operates within you. How much you consume plays a big role in how long the effects stay within your system. The more mushroom you take into your body, the longer it will last in your body and eventually making it more detectable. It is thus advisable to take small amounts if you must to avoid severe side effects.

 

Can magic mushrooms be detected in a drug test?

Most standardized drug tests do not test for psilocybin or psilocin the essential psychoactive substances. The standard drug test normally used by almost all corporate and sports testing programs check for these substances:

  1. Cannabinoïdes (cannabis, haschisch)
  2. Cocaïne (crack, benzoylecgonine)
  3. Amphétamines (méthamphétamines, speed)
  4. Opiacés (héroïne, opium, codéine, morphine)
  5. Phencyclidine (PCP)

 

Bottomline

Shrooms can easily be eliminated from the body in quite a short time. These variables determine how long they stay, even undetected. In the case where you are much concerned about your substance use, it is advisable to seek help. Help is nearer you than you think. Most healthcare facilities keep this type of information confidential hence no chance of it leaking to the authorities. Hence, there are a number of factors affecting how long do shrooms stay in your body system.

 

À propos du dispensaire de champignons magiques

MagicMushroomsDispensary.ca provides Canadians access to high quality psychedelic mushroom products in a safe, discreet and reliable manner. Register today and try out our unique variety of magic mushrooms and microdose capsules.

What is Set and Setting and Why is it Important when you take Magic Mushrooms?

What is Set and Setting and Why is it Important when you take Magic Mushrooms

‘Set and Setting’ is a common expression brought into the limelight by Timothy Leary nearly half a century ago. Most people think that the concept of ‘set and setting’ was developed in the current civilization. Interestingly, most indigenous Central American tribes have been practicing vital ‘set and setting’ rituals for several millennia. There is a universal consensus among researchers that ‘set and setting’ can improve an individual’s pleasure, focus and security when taking magic mushrooms. So, what is set and setting?

What is Set and Setting?

To put it simply, ‘set’ refers to an individual’s state of mind and attitude towards magic mushrooms, whereas ‘setting’ refers to the physical environment where one chooses to take the magic mushrooms. Set and setting denotes various internal and external elements that can sway an individual’s overall psychedelic experiences. ‘Set’ represents an individual’s internal outlook, disposition, character, belief system, and perception. On the other hand, ‘setting’ refers to everything going on in the surrounding area, including the psychedelic trip sitter’s attitude and behavior, the sound of the birds singing, the weather condition, and the cultural forces, albeit the fact that they are non-concrete.

In his book entitled American Trip: Set, Setting, and the Psychedelic Experience in the Twentieth Century, Dr. Hartoghoson suggests that the notion that ‘set and setting’ refers to an individual’s mindset and surrounding is superficial. According to Hartoghoson, set and setting is a socially fabricated concept made up of society’s character, know-how, perception towards psychedelic experiences, and corporeal and social scenery provided by the community. Several cultural set and setting conditions inform an individual’s psychedelic experiences. The most common and highly influential condition is the collective truth that psychedelic drugs are illegal in many areas across the globe and are exceedingly stigmatized. Imagine that anxious feeling you get when you are forced to engage in a conversation while high on magic mushrooms. Weird, right?

Why is it Important?

Most people think that ‘Set and setting’ is exclusive to psychedelic experiences, but the truth is that ‘set and setting’ is applicable across all spheres of life.  Generally speaking, peoples’ internal states and external surroundings are lenses through which they experience and tackle life’s realities in any circumstance. Set and setting are habitually discussed in relation to psychedelic therapy because psychedelic drugs tend to amplify the lenses through which individuals experience and tackle life’s realities.

Recent studies have revealed that the ability to estimate a good ‘set’ is as valuable as understanding the value of a good ‘set’ to an individual’s ultimate psychedelic experiences. Gael, a renowned researcher and a study therapist of MDMA-aided psychotherapy, suggests that an individual needs to establish their real motive before embarking on a psychedelic experience. What is the primary goal of using psychedelics? Is one using it with intent to ‘escape’ a specific feeling or circumstance? If the answer is yes, then it is a good indication that one should, at least, direct their focus towards nursing their emotional and psychological well-being through conventional treatment methods such as therapy before using psychedelics. In simple terms, Gael says that any individual must work on their ‘set’ before using psychedelics such as magic mushrooms because it is the core determinant of the outcome of a psychedelic experience.

The main question that any individual should as before deciding to embark on a psychedelic experience by taking magic mushrooms or any other psychedelic drug is, how am I feeling at this moment? The answer to this question speaks to an individual ‘set and setting’ at a particular point in time. Why is ‘set and setting’ important when an individual chooses to take magic mushrooms? In our opinion, the answer to this question is best answered with another critical question, who, in their right state of mind, would want to be dealing with trifling reservations deeply for an extended duration of time? The truth is that ‘magic mushrooms’ and any other psychedelic drug tends to step up the state of mind that an individual is in when immersing themselves in a psychedelic experience. Logically, if an individual is in a poor state of mind, they are most likely to have a bad magic mushroom trip. If an individual is in a good state of mind, they are most likely to have a good psychedelic experience. ‘Set and Setting’ is important when taking magic mushrooms because it speaks to an individual’s state of mind during that time.

Profitez des champignons magiques livrés discrètement au Canada

MagicMushroomsDispensary.ca is Canada’s most trustworthy & top rated online shrooms dispensary.  Whether you’re experimenting with psychedelics, looking for a great trip or you’re ready to dive deeper in unlocking your mind, you can get high quality magic mushroom from us. Click on Shop Online to buy.

Can Shrooms & Psychedelics Help Improve Mental Health?

Could Psychedelics Transform Mental Health

Mental health has proven to be incredibly hard to handle as the prevalence and effects of the conditions continuously increase, leaving the world in a spiral mental health crisis. Several studies have found psychedelics and magic mushrooms to show promise in treating mental health disorders like depression, anxiety, and post-traumatic stress disorder, often where other treatments have failed. Can psychedelics help improve mental health?

Psychedelics have for long been applied in history for medical reasons. Psychedelics came to the mainstream when various clinical trials revealed their potential to treat mental health during the 1960s and 70s. Numerous researchers identified that psychedelics have potential in transforming mental disorders such as depression, addiction, and post-traumatic stress disorder in cases where other applied treatments failed to work. However, the drugs turned out to be controversial. It was popularized by musicians and other celebrities where they used it for recreational purposes, particularly LSD and shrooms. The press also started to cover the bad trips of psychedelics as well as moral dissipation they induced rather than advocating it for the developments made in scientific fields.

But scientists such as the former Harvard psychologist Timothy Leary turned to be the evangelist of this drug by sharing its benefits and blurring the huge boundary between science and advocacy. The drugs were considered illegal in the US in 1968 due to drug safety fears and increasing moral panic. The scientific research on these drugs was effectively ended in 1971 by the UN convention. It led to member states making them unlicensed and classified under schedule 1 drugs.

Since scientists needed special government approval to carry out psychedelic studies, they shifted to the magic mushroom compound psilocybin. It is related to LSD but with less controversy. During the 1990s, various pioneering studies regarding psychedelics were carried out. However, the breakthrough came to be in the mid-2000s when the drug underwent a scientific rebirth conducted by John Hopkins University. The studies revealed that psilocybin could reduce depression to a range of 80% for patients who have critical cancer. The drugs were very effective in helping people struggling with smoking addictions. It showed more promising results than other available treatments when used together with cognitive-behavioural therapy. Another UK scientist, namely Dr. Carhart-Harris, was the first in more than four decades to research psychedelics in 2009. His research was the beginning of different studies using scanners to understand how psilocybin impacts the brain.

Other findings from his research found that this drug can reset an individual’s brains with untreatable depression. The findings showed that psilocybin impacted two portions of the brain, the amygdala, which is responsible for processing sentiments such as fear and anxiety, and the default-mode, which collaborates with various brain parts. Although there is no detailed study on how psilocybin affects the brain, Dr. Carhart- Harris believes that the drug is responsible for effectively igniting the mind from its inflexibility. It enables an individual to overcome destructive thought patterns.

According to Dr. Carhart, using these drugs and a therapist’s support has proved to be effective since those who undergo the treatment recalibrate more healthily. But psychedelics have risks too. While the drug is said not to be toxic to the body, bad trips can lead to panic and have the potential of causing people to get harmed due to lack of control. They can also inflame the underlying mental health problems that can result in demented reactions in individuals predisposed to them. But there is a difference between when the drug is used for recreational and in scientific trials. Researchers use pure, medical-grade drugs to provide guidance through the experience while excluding individuals at risk of a psychotic reaction.

In 2018, many states around the globe, including Washington DC, experienced a vigorous adjustment in attitudes towards medical cannabis. The legalization of cannabis by Washington and the uplifting of restrictions by the UK government allowed it to be prescribed by a specialist to the patients for medical treatment.

The medical breakthrough followed the approval of ketamine nasal spray in 2019, which was under the supervision and was given to adults suffering from resisting depression treatment. What followed was more open-mindedness towards other stigmatized illegal and recreational drugs. The positive attitudes are due to the potential psychedelic has in changing mental treatment. From the above information, it is clear that psychedelics is a breakthrough treatment for mental health and can transform mental health. Most of the trials proved that the drugs are useful but not for everyone.

À propos du dispensaire de champignons magiques

MagicMushroomsDispensary.ca provides Canadians access to high quality psychedelic mushroom products in a discreet and safe manner. Sign-up today and try out our unique range of magic mushrooms and microdosing mushrooms products.

5 Must-Read Magic Mushroom & Psychedelic Books

How to Change Your Mind What the New Science of Psychedelics by Michael Pollan

Psychedelic study refers to the process of equipping yourself with the knowledge on an array of experiences, including changes of perception such as synaesthesia, hallucinations, altered consciousness, and changes in thought patterns, trance states, mystical states, and any other mind alterations.

Magic Mushroom research and study has become popular over the years, and the best way to get the most relevant knowledge in this field will require excellent resource materials. Timothy Leary is the icon behind advocating using drugs to treat psychological issues rising from such patients. The information from the psychedelic books shed some light on how psychedelic drugs are used to heal depression. Simultaneously, it depicts how these tactics, if not used carefully executed, can be harmful, leading to addictions and behavioural change.

Here are some of the must-read books to look out for when familiarizing yourself with magic mushrooms and psychedelics:

1. How to Change Your Mind: What the New Science of Psychedelics by Michael Pollan

How to Change Your Mind is a No. 1 New York Times best-seller. Michael Pollan was initially interested in knowing how these substances could treat certain psychological diseases, but in his research, he discovered how it could even improve the lives of healthy people. He shares the journey he travels in the subconscious trance states to unlock the diversities the brain can reach. In his work, he clarifies the world-known myths that have been passed over for centuries. Pollan illuminates it all based on science, socio-cultural effects, and history.

 

2. Your Psilocybin Mushroom Companion by Michelle Janikian

In a world filled with misinformation surrounding psychedelic drugs, it can be hard to give a clear disparity of fact from fiction. In the book, Your Psilocybin Mushroom Companion, Janikian focuses on shedding some light on mushrooms with their effects. She gives a unique and easy guide on how to venture into the appropriate use of these natural substances. She gives vivid descriptions of the trips one is likely to have, which give an out of body experience into multidimensional universes. The trances one unlocks when enjoying the high is unimaginable. Exploration of how various doses can boost your mood, brain functionality, imagination, and much more. The author aims at curbing myths and misconceptions associated with the experience it gives.

 

3. The Psychedelic Experience by Timothy Leary, Ralph Metzner, and Richard Alpert

This book, The Psychedelic Experience, shares texts that aids in bringing the reader into a world of spiritual consciousness by combining psychedelic drugs and meditation techniques used in Tibet. It draws its roots from the ancient manuscript, the Tibetan Book of the Dead, focusing on the psychedelic point of view. It paints the picture of ego death due to high doses of psychedelic drugs such as LSD and mescaline, which led to the total loss of identity and utter transcendence. The authors of this book conducted immense initial research on LSD at Harvard, and many psychonauts consider this book as the doorway to the knowledge of such experience.

 

4. Consciousness Medicine by Françoise Bourzat with Kristina Hunter

Consciousness Medicine sheds light on the importance of balance regarding psychedelic drugs and traditional healing rituals for psychotherapy. In modern-day experiences with these substances, there has been a tendency to separate the drugs and the shamanic techniques used in the olden days to provide healing and transformation for those who need it. Bourzat uses her vast experience in counselling to share the detailed model for the preparation, journey, and integration of the healing rituals. The purpose is to intentionally execute and explore the various states of consciousness in mind with the aid of these substances.

 

5. The Doors of Perception by Aldous Huxley

The Doors of Perception shares an in-depth voyage of when Aldous Huxley took a psychedelic substance, mescaline, obtained from peyote cactus. It draws the roadmap of how the effects of the drug were to his state of consciousness. The detailed journals shared by Huxley have broadened the way people share their experiences when medicated on these drugs. The poetic, philosophical, spiritual, and psychological manner he tells his story only makes the study into this field intriguing to explore. From the late 50s to date, the account has been vivid in the mind of most readers of this book.

 

À propos du Magic Mushroom Dispensary Canada

To buy the top two books, click on Shop Book. We give Canadians access to premium psychedelic mushroom products that are safe to use and packaged discreetly for your privacy. Whether you’re experimenting with psychedelics or looking for a great trip, you can get high quality magic mushrooms from us. Sign up today and try out our unique assortment of magic mushroom products.

New Lower Pricing! Same Great Quality!

New Lower Price

Magic Mushrooms Dispensary (MMD) offers the largest selection and the highest quality magic mushroom products in Canada. All of our products are sourced from reputable and reliable local growers and are tested by our team to ensure it meets our high standards.

Thanks to your continued support, we have been able to negotiate better volume pricing from our trusted farm network. We will be passing the savings directly to you, our amazing customers!

If you haven’t noticed already we have been rolling back prices lately and we will continue to do so as our costs go down. We firmly believe lower prices should not equal lower quality. We will continue to provide the same amazing quality and customer service at new lower prices.

Thanks again for supporting us and all the heartfelt reviews to help us become the #1 magic mushroom retailer in Canada.

Buy Shrooms from MagicMushroomsDispensary.ca

MagicMushroomsDispensary.ca is Canada’s most trustworthy & top rated online shrooms dispensary. Our #1 priority is to deliver top quality products at reasonable prices in a discreet and safe manner. Click Shop Online to buy.

Is it Safe to Mix Antidepressants with Psilocybin Mushrooms?

magic mushrooms antidepressants

Psilocybin is a highly effective chemical in treating depression is a pretty well-accepted fact around medical circles. Thanks to the positive results that clinical trials have yielded, Medical professionals are now embracing psychedelics as an alternative to treating depression and other mental health conditions.

The only problem is those who stand to gain most from this development are patients who are already on prescribed antidepressants. It’s a catch 22 situation because they can’t automatically switch to psilocybin – or other psychedelics, for that matter– without risking their mental health. Unfortunately, there isn’t a lot of information out there on how psychedelics affect people with a history of antidepressant use.

A lot of research still needs to be done to figure out how psychedelics interact with antidepressants, especially those that contain selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs). SSRIs happen to be the most widely prescribed antidepressants, making up almost 80% of the antidepressant market.

Serotonin Receptors – where it all happens

One thing we know for sure is that both SSRIs in antidepressants and psilocybin in magic mushrooms have an effect on serotonin receptors in our brain. Serotonin is a “feel-good” hormone that’s produced in our brain, which is responsible for our overall sense of well-being. By attaching to these receptors psilocybin alters brain function and elevates our mood when we consume shrooms.

SSRIs, on the other hand, increase the levels of serotonin in the brain when they block this hormone from being absorbed into the neurons. This means that when SSRIs and psilocybin meet in the brain there’s a chance that SSRIs could blunt the effect of psilocybin, making it difficult to treat depression.

There’s a second school of thought that says taking psilocybin mushrooms while on an SSRI antidepressant can lead to overstimulation of your brain due to a temporary surge in levels of serotonin there – a condition known as serotonin syndrome. Some psilocybin treatment retreats do not accept visitors who are on SSRI treatment, or any other prescription medicine, because of how seriously they consider this risk to be.

It’s also not clear whether tapering off antidepressants can restore the full effects of a psilocybin trip on patients receiving magic mushroom therapeutic treatment. Experts such as Dr. Julie Holland, a New York-based psychopharmacologist, feel that past use of SSRIs could still hinder the effectiveness of psychedelic-assisted treatment even years after the patient has stopped taking antidepressants.

What about other antidepressants?

SNRIs

Like SSRIs, Serotonin-Norepinephrine Reuptake Inhibitors (SNRIs) also act by boosting serotonin, although they also increase the levels of noradrenaline- a stress hormone – in the brain. There’s a good chance that SNRIs can have an overlapping effect when combined with psilocybin. However, there haven’t been any formal reports showing negative effects of taking SNRI in combination with psilocybin.

The opposite sometimes appears to be the case, with SNRIs seemingly reducing the effects of psychedelics. Nonetheless, SNRIs shouldn’t be mixed with psilocybin until there’s enough research to prove such a combination is harmless.

MAOIs

Monoamine Oxidase Inhibitors (MAOIs) is another category of antidepressants that’s sometimes used to treat anxiety disorders. They help boost the levels of neurotransmitters in the brain, including dopamine, serotonin, and norepinephrine, by preventing their breakdown. Considering that MAOIs alter the levels of serotonin in the brain, there’s a good chance that mixing them with psilocybin can result in negative effects like serotonin syndrome. It’s therefore best that the two are not mixed.

TCAs

TCAs are Tricyclic Antidepressants (TCAs) or Tetracyclic Antidepressants (TeCAs), another class of antidepressants that are less commonly used in the Western world. That’s because they’ve been overtaken by SSRI and SNRIs – the third generation antidepressants.

Again, TCAs and TeCAs work pretty much the same as SNRIs, where they increase serotonin and norepinephrine levels in the brain. But they’re also much less selective as to which receptors they work on, which makes mixing them with psilocybin very dangerous because of the numerous side effects they cause. SSRIs have also been reported to cause fatalities due to their effects on the heart, which only makes the case for not mixing them with psychedelics stronger. Also, the fact that Lithium is commonly administered in combination with TCAs, it’s not advisable to mix TCA based antidepressants with psychedelics as it can result in heart attacks or fatal seizures associated with Lithium.

Tapering off antidepressants to take psychedelics

For patients to experience the benefits of psychedelics they may need to taper off antidepressants. However, tapering off antidepressants can be risky and patients shouldn’t try it before consulting a qualified doctor. Stopping your antidepressant medication at once can lead to severe side effects like insomnia, fatigue, dizziness, irritability and even physical effects like diarrhea and flu-like symptoms. It can also evoke suicidal feelings; the long and short of it is that it’s probably not worth doing even when you consider the positive effects of a psychedelic trip.

Conclusion

Although psilocybin has been proven to be highly effective in treating depression and other mental issues, it’s not advisable to take psilocybin if you’re already on antidepressants. If you decide to go off antidepressants you should be really careful about how you do it and be sure to consult a qualified doctor to advise you on how to go about it.

About MagicMushroomDispensary.ca

We give Canadians access to premium psychedelic mushroom products that are safe to use and packaged discreetly for your privacy. Sign up today and try our high quality selection of magic mushrooms and microdose capsules.

10 erreurs à éviter lors d'un voyage sur les champignons magiques

10 erreurs à éviter lors d'un voyage sur les champignons magiques

Ce n'est pas parce que les champignons magiques ont une longue histoire d'utilisation sûre, où les décès par overdose sont pratiquement inconnus, qu'ils ne peuvent pas vous faire vivre une mauvaise expérience. Pour profiter des psychédéliques et en tirer le maximum de bénéfices, vous devez les aborder avec respect.

Voici 10 erreurs que beaucoup de débutants (et parfois même de shroomers expérimentés) font que vous voudrez éviter :

 

1. Déclenchement dans le mauvais milieu

L'endroit où vous choisissez de consommer vos champignons magiques est tout aussi important que le dosage lui-même. Si vous trébuchez dans un environnement non contrôlé sans supervision professionnelle, vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour éliminer toute source d'inconfort, de distraction ou d'agitation. Vous risquez également moins de faire un mauvais voyage si vous vous trouvez dans un endroit sûr, familier et confortable comme votre salon ou votre chambre à coucher. Vous pouvez également trouver utile de régler les lumières et de vous assurer que l'endroit n'est ni trop chaud ni trop froid. Une musique de fond douce peut produire des vibrations positives.

 

2. La surconsommation, notamment de produits comestibles

Décider de la quantité de champignons que vous devez prendre et mesurer les quantités, peut être une question délicate. Notre dicton favori, ici au Magic Mushrooms Dispensary, est qu'il vaut toujours mieux pécher par excès de prudence. Si vous êtes incertain et inexpérimenté, commencez lentement avec une microdose de, disons, 0,5 g, puis remplissez à nouveau une fois que vous avez atteint le pic. 2 à 3 grammes de champignons séchés sont considérés comme une dose de trip complète, et vous ne voulez pas faire une dose complète lorsque c'est votre première fois parce que vous ne serez peut-être pas capable de gérer la puissance du champignon. Si vous prenez des produits comestibles comme des choconautes au chocolat ou des gélatines, vous devez être très prudent. Les effets sont plus longs à se manifester, mais plus intenses que ceux des champignons séchés. Il faut donc attendre que les choses se gâtent avant de mettre une autre gomme dans votre bouche.

 

3. Voyager avec la mauvaise compagnie

La personne avec laquelle vous voyagez est un élément important de votre décor. Les meilleures personnes avec qui partager votre expérience des champignons magiques sont celles qui comprennent ce que signifie un voyage psychédélique. Ils doivent être capables de vous comprendre pendant vos périodes d'exaltation ou de dépression, comme lorsque vous vous purgez. Être en compagnie de personnes bruyantes qui se moquent de vous lorsque vous ressentez un malaise n'est pas seulement un gaspillage de bons champignons, cela pourrait transformer votre expérience en quelque chose de mauvais que vous voudrez oublier à jamais.

 

4. Prendre des champignons avec de l'alcool ou d'autres drogues

Les champignons à psilocybine sont des substances très puissantes qui altèrent l'esprit. Lorsqu'ils sont pris en combinaison avec de l'alcool, de la caféine ou d'autres hallucinogènes, il ne peut y avoir qu'une seule issue : le désastre. La prise d'alcool avant ou pendant votre trip à la psilocybine peut provoquer des nausées, de la paranoïa, des crises de panique et même des épisodes de violence. D'autres drogues, en particulier les drogues synthétiques, peuvent avoir des conséquences encore pires, comme une visite aux urgences. Ce sont ces actions imprudentes qui donnent à une drogue merveilleuse comme la psilocybine une mauvaise réputation, et vous ne voulez probablement pas faire cela. Si vous voulez intensifier votre voyage, prenez vos champignons par petites doses. Vous finirez par obtenir le high que vous désirez. Si vous allez mélanger des champignons avec de l'herbe, assurez-vous que le moment est bien choisi, sinon vous risquez de faire un long bad trip.

 

5. Être dans le mauvais état d'esprit

Avant de prendre des champignons magiques, assurez-vous que vous êtes dans le bon état d'esprit. Le fait d'être positif et détendu, plutôt que d'être anxieux à propos de l'expérience, peut déterminer si vous avez fait un bon ou un mauvais voyage. Les champignons ont la faculté d'amplifier vos pires craintes, ce qui signifie que toute pensée sombre avant que vous ne preniez les champignons risque de se traduire par un mauvais trip. Si vous êtes déjà ennuyé ou anxieux à propos de quelque chose, reportez votre voyage jusqu'à ce que vous soyez suffisamment calme pour supporter les champignons. Surtout, ne prenez pas de champignons magiques si vous devez vous rendre à une réunion importante ou à un entretien d'embauche.

 

6. Stimulation excessive

Ce n'est pas un secret que nos cerveaux deviennent hyper-connectés lorsque nous trébuchons sur des champignons magiques. Des études ont montré que la psilocybine a la capacité de perturber les réseaux de communication dans notre cerveau et de reconnecter différentes régions qui ne se parlent généralement pas. C'est ce qui nous fait passer par des changements de perception comme les illusions, la perte du sens du temps et la synesthésie - entendre des images et ressentir des sons. Si vous vous trouvez dans un environnement où il y a des bruits forts et des couleurs très vives - comme dans une boîte de nuit ou dans la rue - cela peut surstimuler votre cerveau déjà hyper-sensible et provoquer une fusion. Le mieux est de rester à l'intérieur dans un environnement calme et détendu.

 

7. Pas assez d'hydratation

On ne le dira jamais assez. Le voyage et l'eau potable vont ensemble comme les pois et les carottes. C'est parce que le fait de trébucher a des effets secondaires, comme la sécheresse de la bouche. Vous pouvez aussi avoir des sueurs froides pendant votre voyage et vous devrez reconstituer l'eau que votre corps perd. Il est également conseillé de prendre des boissons contenant du sucre, car elles peuvent réduire l'intensité de votre trip aux champignons.

 

8. Ne pas mettre suffisamment de temps de côté pour votre voyage

Quand on part pour son premier voyage psychédélique, il n'y a rien de tel que d'être sur-préparé. L'un des aspects les plus importants de votre planification est de vous assurer que vous mettez tout le reste de côté et que vous vous donnez suffisamment de temps pour savourer votre voyage. Après tout, un voyage de psychocybine dure entre 4 et 6 heures, vous devez donc vous assurer que les effets se dissiperont suffisamment tôt. Libérez au moins 8 heures de votre temps et, si possible, faites-le le week-end, lorsque vous ne devez pas vous présenter au travail le lendemain. Le fait de se sentir sous pression parce que vous n'avez pas assez de temps pour profiter du voyage peut déclencher des sentiments d'anxiété et de paranoïa qui ne feront que gâcher votre voyage.

 

9. Voyages sans intention particulière

Il n'y a rien de mal à trébucher dans un but purement récréatif, mais un voyage plein d'introspection est généralement bien meilleur. Comme l'a dit Leo Zeff, un pionnier de la thérapie psychédélique : la qualité d'un voyage n'est pas déterminée par votre expérience ce jour-là, mais par votre croissance ultérieure dans les mois qui suivent. Le fait d'avoir un but précis pour le voyage avant l'événement signifie que vous avez plus de chances de ressentir des effets psychologiques positifs à long terme que de voyager juste pour le plaisir.

 

10. Ne pas tirer les leçons des mauvais voyages

Bien que personne ne veuille vraiment faire un mauvais voyage, elles peuvent parfois se révéler très bénéfiques. Les mauvais voyages sont simplement le reflet de vos pires craintes et peuvent être un moyen de vous dire qu'il y a un problème émotionnel que vous devez gérer dans votre vie. Beaucoup de gens considèrent généralement les mauvais voyages comme quelque chose qu'il faut oublier, plutôt que de les considérer comme une occasion de corriger ou au moins de confronter quelque chose qui a mal tourné dans votre vie. En utilisant le bilan d'un mauvais voyage comme une période de réflexion profonde, nous pouvons transformer cette période en un moment de révélation profonde sur nous-mêmes et utiliser les leçons apprises pour améliorer le prochain voyage.

 

Profitez des champignons magiques livrés discrètement au Canada

Si vous souhaitez profiter au maximum des avantages incroyables que les champignons magiques peuvent vous apporter, inscrivez-vous dès aujourd'hui et profitez de notre large assortiment de produits à base de champignons psychédéliques de haute qualité, livrés de manière discrète et fiable.

Utiliser les champignons magiques pour s'améliorer

Utiliser les champignons magiques pour s'améliorer

Il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles les gens utilisent des psychédéliques. Pour certains, c'est un moyen de se découvrir soi-même. Pour d'autres, c'est un moyen de communier avec la nature. Mais pour beaucoup d'autres, c'est aussi une façon de prendre du recul et de se faire des amis.

Les champignons et les psychédéliques en général peuvent être tout pour tout le monde. Ils peuvent être enivrants, vous donner des images époustouflantes ou vous emmener dans un voyage spirituel complètement transformationnel. Tout dépend de votre attitude en tant qu'utilisateur.

Une chose est sûre, si vous voulez vivre une expérience qui dépasse la simple récréation, vous devez aborder les champignons magiques avec un objectif clair et une préparation adéquate. Au-delà de l'intoxication, des formes géométriques et de la synesthésie, les champignons magiques recèlent un potentiel bien plus important que vous pouvez passer à côté si vous ne les prenez pas plus au sérieux.

Comment les champignons magiques peuvent-ils vous transformer ?

Les champignons magiques sont des catalyseurs qui peuvent initier des changements dans notre personnalité. Des recherches ont montré que les effets des champignons à psilocybine durent plus de 6 mois après un voyage à forte dose. Ils agissent comme des miroirs, vous montrant votre autre face cachée, et font remonter à la surface toutes vos batailles émotionnelles et vos insuffisances pour les examiner de plus près.

Les champignons magiques vous font vivre une libération cathartique émotionnelle, vous aidant à entrer davantage en contact avec votre subconscient. Ce faisant, ils dissolvent votre ego, vous permettant de rompre le cycle des pensées et des habitudes rigides qui vous retiennent dans la vie.

Avoir la bonne attitude envers les psychédéliques signifie avoir un esprit plus ouvert où vous encouragez un examen de conscience plus profond et le but de sortir de votre voyage spirituel une meilleure personne.

Les champignons : un voyage intentionnel

Les voyageurs occasionnels passent généralement à côté du potentiel des champignons magiques et autres psychédéliques pour transformer des vies. Que ce soit par conception ou par défaut, ils ne se préparent souvent pas suffisamment ou n'intègrent pas les leçons qu'ils en tirent dans leur vie quotidienne. En ne faisant pas ces deux choses, les utilisateurs récréatifs ne peuvent pas profiter pleinement du potentiel du voyage.

Myron Stolaroff, chercheur et auteur surtout connu pour ses travaux sur la psychothérapie psychédélique, dit ceci à propos des psychédéliques : "Leur véritable objectif est d'améliorer la croissance et le développement intérieur. Utilisés uniquement pour le plaisir, ou maltraités, le Moi intérieur est contrecarré, ce qui conduit à des expériences désagréables et à la dépression".

Si vous n'avez jamais essayé de trébucher avec une intention précise dès le départ, c'est quelque chose que vous devez prendre en considération. Comme vous le faites lorsque vous préparez un voyage, ayez un itinéraire de l'endroit où vous voulez aller, des questions que vous voulez explorer pendant le voyage. Considérez cela comme une séance thérapeutique qui ne doit pas être prise à la légère, une évaluation honnête de vous-même.

Si vous voyagez en groupe, essayez de vous réserver un peu de temps pour vous retrouver seul. Cela vous aidera à faire une introspection tranquille.

Posez-vous les questions les plus profondes concernant votre vie, des questions comme

  • Qu'est-ce qui m'empêche d'atteindre mon plein potentiel ?
  • Mon comportement est-il en accord avec mes objectifs et mes convictions ?
  • Quels sont les changements nécessaires pour améliorer ma vie ?

Prenez le temps de réfléchir à chaque question. Sentez-la et réfléchissez-y profondément. Si vous concentrez votre esprit sur ces choses pendant le voyage, vous reviendrez de l'expérience en ayant appris des choses extraordinaires sur vous-même.

Comment utiliser votre voyage pour vous améliorer

Leo Zeff, qui a été le pionnier de l'utilisation de la thérapie psychédélique, a dit que la qualité d'un voyage n'est pas déterminée par votre expérience ce jour-là, mais par votre croissance ultérieure dans les mois suivants.

Tant que nous prêtons attention aux enseignements que nous tirons de notre voyage et que nous nous engageons à appliquer les leçons apprises dans notre vie quotidienne, nos expériences psychédéliques peuvent devenir des événements qui catalysent le changement, nous aidant à atteindre le plus haut niveau de conscience de soi. L'une des meilleures façons de mesurer la qualité de votre voyage est de considérer dans quelle mesure vous en avez tiré profit.

Au cours de vos nombreux voyages psychédéliques, chaque nouvel aperçu que vous tirez de l'expérience peut servir de retour d'information et vous permettre d'aborder les questions dérangeantes une par une. Considérez cela comme une liste de choses à faire où vous continuez à éliminer les problèmes qui vous font faire un mauvais voyage.

Utiliser les mauvais voyages pour se développer

Personne ne veut faire un mauvais voyage. Mais, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les mauvais voyages peuvent s'avérer très bénéfiques.

Les mauvais voyages sont simplement le reflet de vos pires craintes. Ils ont tendance à remonter à la surface dès que votre subconscient est libéré. Il va sans dire que les émotions que nous ressentons lors d'un mauvais voyage proviennent généralement d'expériences négatives non résolues que nous avons vécues dans notre vie.

Lorsque nous continuons à ignorer ces profondes préoccupations mensongères, elles se manifestent sous la forme d'une paranoïa et d'une anxiété profondes, une version amplifiée de la préoccupation elle-même. Lorsque cette préoccupation se présente sous la forme d'un mauvais trip, elle nous donne l'occasion de l'affronter et de faire quelque chose pour y remédier.

En utilisant le retour d'un mauvais voyage comme une période de réflexion profonde, nous pouvons transformer ce moment en un moment de révélation profonde sur nous-mêmes.

En réfléchissant de cette manière après chaque voyage, même les bons, vous obtiendrez des indications sur les choses que vous devez aborder dans votre vie, et le type de changements que vous devez entreprendre pour une transformation positive. Au fur et à mesure que vous ferez ces changements, vos voyages changeront aussi pour le mieux.

Ce que les champignons magiques ne peuvent pas faire pour vous

Il ne fait aucun doute que les champignons à psilocybine peuvent être très efficaces pour aider à identifier les problèmes qui se cachent derrière les comportements et les modes de pensée destructeurs. Toutefois, ils ne peuvent pas être utilisés pour s'auto-médicamenter en cas de problèmes mentaux nécessitant une aide professionnelle. Si vous souffrez d'une maladie psychologique, il est préférable de suivre une thérapie à la psilocybine dans le cadre clinique approprié, sous la supervision étroite d'un psychologue.

Les champignons ne sont pas non plus un remède thérapeutique universel pour un large éventail de problèmes de comportement. Les changements que vous subissez à la suite de voyages psychédéliques sont progressifs, et vous devez gérer vos attentes par rapport à tout changement positif de la personnalité.

Conclusion

Une fois que vous avez fait l'expérience des avantages d'un voyage intentionnel, assurez-vous de partager ce que vous avez vécu avec vos amis. Faites-leur savoir qu'il est bien d'utiliser les psychédéliques pour se divertir, mais que c'est beaucoup plus satisfaisant lorsque vous trébucherez dans l'intention de vous améliorer. Qui sait, vous pourriez changer leur vie pour le mieux !

À propos du dispensaire de champignons magiques

Nous offrons aux Canadiens un accès à des produits à base de champignons psychédéliques de haute qualité, de manière discrète et fiable. Inscrivez-vous dès aujourd'hui et essayez notre assortiment unique de champignons magiques et de capsules de champignons en microdoses.

Guide sur la manière d'être un bon accompagnateur psychédélique

Guide sur la manière d'être un bon accompagnateur psychédélique

Si votre ami vous appelait et vous demandait d'être son trip sitter psychédélique (sobre ou co-pilote), comment réagiriez-vous ? Selon toute vraisemblance, vous paniqueriez et leur diriez que vous n'êtes pas prêt pour ce genre de responsabilité. Il est vrai qu'un tripitter n'est pas exactement la même chose qu'un conducteur désigné, mais avec une bonne préparation, c'est certainement quelque chose que vous pouvez pirater. Plus important encore, vous pouvez aussi être là pour votre ami lorsqu'il en a besoin.

 

Qu'est-ce qu'un trip sitter ?

Un trip sitter est une personne chargée de s'occuper de la personne qui prend un hallucinogène, qu'il s'agisse de LSD, de Magic Mushrooms ou de DMT. Cela se produit généralement lorsque c'est la première expérience du voyageur avec des psychédéliques. Idéalement, le tripitter devrait rester sobre afin de pouvoir surveiller le triper pendant qu'il est sous l'influence de la drogue.

Le concept de trip sitting remonte au livre de Timothy Leary, The Psychedelic Experience : A Manual Based on the Tibetan Book of the Dead, qui a été écrit comme un guide sur ce qu'il faut faire quand quelqu'un vit un voyage psychédélique, en particulier comment gérer la mort de l'ego. Le livre préconise la présence de guides psychédéliques pour aider les voyageurs durant les différentes phases de la mort de l'ego.

 

Que faut-il pour être un gardien de voyage efficace ?

Le fait d'avoir une expérience directe de la substance utilisée ou une formation sur la manière de gérer toute urgence psychologique ou médicale qui pourrait survenir aide certainement. Mais plus important encore, c'est votre volonté d'aider et le fait d'être suffisamment responsable pour rester sobre pendant le voyage qui comptent vraiment. Les accompagnateurs de bon voyage sont capables d'éprouver de l'empathie pour le voyageur sans intervenir au-delà de ce que celui-ci souhaiterait. Bien sûr, c'est toujours un plus lorsqu'il existe déjà une relation entre la personne qui garde le bébé et le voyageur.

Une baby-sitter, comme celle que Leary avait en tête, peut jouer un rôle actif en guidant le voyageur dans son expérience. Par exemple, les personnes qui s'inscrivent à des retraites psychédéliques ont des chamans qui s'assoient avec elles pendant leur voyage. Dans ce cas, les chamans ont une grande expérience des hallucinogènes et savent comment réagir au cas où quelque chose d'inhabituel se produirait.

 

Les responsabilités du voyageur

L'une des principales responsabilités de la baby-sitter est d'être là pour le voyageur tout au long de son expérience psychédélique. C'est-à-dire avant, pendant et après leur voyage. Il est toujours bon de s'assurer que l'environnement est accueillant et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour mettre l'usager à l'aise, surtout lorsque c'est la première fois qu'il prend la substance en question.

Une question que beaucoup de gens se posent est de savoir si le voyageur peut être défoncé lui-même. Certains baby-sitters trouvent plus efficace de microdoser ou de fumer un joint plus tôt afin de mieux se connecter avec le tripitter. Cependant, il est probablement préférable de jouer la sécurité en tant que baby-sitter et de rester sobre afin de pouvoir prendre les bonnes décisions au cas où les choses tournent mal.

 

Que faire avant le voyage ?

  1. Faites des recherches

Si vous n'avez pas beaucoup d'expérience avec les drogues psychoactives, vous devez d'abord faire vos devoirs. Renseignez-vous le plus possible sur la substance consommée (y compris le dosage) afin d'apprécier pleinement ses effets et leur durée. La plupart des champignons magiques, par exemple, mettent 10 à 30 minutes à produire leurs effets, et un trip psychédélique complet peut durer 6 à 8 heures selon la dose prise.

Il est également important de comprendre les cinq niveaux de l'expérience psychédélique. Au niveau 1, l'utilisateur se sentira détendu et ne ressentira que des changements subtils dans ses perceptions visuelles, tandis qu'au niveau 5, il sera complètement déconnecté de la réalité.

Il va sans dire qu'il est également important de savoir si le voyageur souffre d'un problème médical qui pourrait être affecté par la prise de l'hallucinogène.

  1. Créer le bon ensemble et le bon cadre

Assurez-vous que le voyageur est dans le bon état d'esprit, c'est-à-dire qu'il est positif et détendu, plutôt qu'anxieux à propos de l'expérience. Discutez avec l'utilisateur des résultats de votre recherche et convenez de certaines règles de base avant de commencer la séance, comme le dosage à prendre et les conseils à donner pendant l'expérience. Vous devez également vous mettre d'accord sur la manière de gérer les urgences qui peuvent survenir et sur les personnes à appeler en cas d'urgence.

Quant au cadre, vous risquez moins de faire un mauvais voyage si l'environnement est familier et confortable. Le salon ou la chambre de votre ami, par exemple, peut constituer un environnement propice à un voyage. Ajustez les lumières, assurez-vous que l'endroit n'est ni trop chaud ni trop froid, et mettez de la musique pour créer l'ambiance adéquate.

 

Pendant l'expérience psychédélique

  1. Quoi que vous fassiez, soyez présent tout au long de l'expérience du voyageur. Même si vous ne dites rien, le simple fait d'être présent peut suffire à les rassurer pendant la séance. Cependant, s'ils ont des questions auxquelles vous pouvez répondre, faites-leur plaisir et essayez de ne pas les juger. Lorsque vous leur parlez, gardez un ton plus bas pour les apaiser.

 

  1. N'oubliez pas de pourvoir à leurs besoins physiques, comme de les maintenir hydratés en permanence. Aidez-les s'ils ont besoin d'aide pour se déplacer, mais s'ils ont besoin de leur espace personnel, respectez cela. Lorsque vous communiquez avec eux, parlez d'une voix calme et apaisante.

 

  1. Enfin, il est toujours bon de reconnaître quand l'utilisateur atteint un pic et quand il revient progressivement à la réalité.

 

Après le voyage psychédélique

La première chose à faire est de surveiller les effets secondaires de la substance psychoactive. Vous pouvez constater que le voyageur est toujours anxieux ou paranoïaque pendant la descente, et vous devez le rassurer en lui disant que tout va bien. Il se peut qu'il ait la bouche sèche. Dans ce cas, vous devez lui donner de l'eau à boire.

Ensuite, lorsqu'ils sont plus à l'aise, parlez du voyage psychédélique avec l'utilisateur. Si vous avez fait un enregistrement audio ou vidéo, repassez-le. Cela peut aider le voyageur à mieux comprendre son expérience. S'il est anxieux, rassurez-le à nouveau.

Donnez à l'utilisateur le temps de se reposer car il peut être fatigué après le voyage.

 

Que faire en cas de mauvais trip psychédélique ?

Si vous avez bien préparé le voyageur en termes de bon set et de mauvais réglages, les risques de trébucher sont moindres. Cependant, ils sont une réalité et vous devez toujours être prêt à les gérer.

Lorsque quelqu'un fait un mauvais voyage, la première chose que vous remarquerez est qu'il devient vraiment craintif ou paranoïaque. Il peut même devenir hystérique et violent. Restez calme et rassurez-les en leur disant que ce qu'ils vivent est l'effet d'une substance psychoactive et que ce n'est pas réel. Faites-leur savoir qu'ils sont en sécurité et qu'il ne leur arrivera rien de mal.

Vous pouvez essayer de les déplacer dans une autre pièce plus confortable et les aider à se détendre en leur rappelant que l'expérience sera bientôt terminée. Si la situation devient incontrôlable, faites appel à une aide médicale professionnelle afin qu'ils soient maintenus dans un endroit sûr et qu'ils reçoivent un sédatif si le besoin s'en fait sentir.

 

Conclusion

Il ne fait aucun doute que le trip sitting est un élément important de la consommation de drogues récréatives en toute sécurité et une aide précieuse pour la communauté psychédélique. C'est toujours une bonne chose lorsque les psychonautes les plus expérimentés s'interposent et donnent un coup de main aux nouveaux venus. Nous espérons que cet article a permis de mieux comprendre ce que cela implique réellement. Bon voyage !

 

À propos de MagicMushroomDispensary Canada

Nous donnons aux Canadiens l'accès à des champignons psychédéliques de qualité supérieure, sûrs à l'usage et emballés discrètement pour protéger votre vie privée. Inscrivez-vous dès aujourd'hui et essayez notre assortiment unique de champignons magiques et de capsules de champignons en microdoses.

Quel est le statut juridique des champignons magiques et en quoi cela vous concerne-t-il ?

Quel est le statut juridique des champignons magiques et en quoi cela vous concerne-t-il ?

Si vous connaissez votre histoire de la psilocybine, vous avez probablement entendu parler de Timothy Leary, le psychologue et fervent défenseur des drogues psychédéliques dont les études sur la psilocybine ont grandement contribué au mouvement américain de contre-culture dans les années 60. Leary a en fait été inspiré par un article publié en 1955 dans le magazine Life, dans lequel R. Gordon Wasson rendait compte de son expérience directe des champignons magiques au Mexique. Wasson et un collègue avaient également ramené du Mexique des champignons psychédéliques qu'Albert Hofmann, le père du LSD, avait isolés et extraits de la psilocybine et de la psilocine.

À partir de ce moment, la vie ne sera plus jamais la même pour Leary, qui commence à expérimenter les champignons magiques à l'université de Harvard, une quête qui lui coûtera son emploi et lui vaudra d'être étiqueté "l'homme le plus dangereux d'Amérique" par le président Nixon. En 1968, les champignons magiques ont été déclarés illégaux aux États-Unis, et d'autres pays comme le Canada ont suivi le mouvement. En 1971, le Canada a signé la Convention sur les substances psychotropes, qui a officialisé l'interdiction des psychédéliques dans le monde entier.

 

La loi sur les drogues et les substances contrôlées

La loi sur les drogues et substances contrôlées a été adoptée en 1996 et abroge la loi sur les stupéfiants ainsi que certaines parties de la loi sur les aliments et drogues. La psilocybine est inscrite à l'annexe III de la loi. L'adoption de cette loi constitue en fait un changement dans la façon dont les autorités canadiennes pensent et traitent les infractions liées aux drogues et aux substances. Bien que vous puissiez toujours être condamné à une amende ou à une peine de prison pour possession de ces drogues interdites, la loi tient compte de circonstances étrangères lors de la détermination de la peine car elle considère désormais les infractions liées aux drogues comme un problème de santé publique.

Ce changement d'attitude à l'égard des drogues illicites a été amorcé en 1969 lorsque le gouvernement canadien a mis sur pied une commission chargée de revoir la politique du système en matière de drogues. La Commission Le Dain, comme on l'appelait, a terminé ses travaux en 1972 et a recommandé plusieurs choses, dont la décriminalisation de la possession et de l'utilisation de la marijuana. Elle a également appelé à la décriminalisation progressive des autres drogues au fur et à mesure que des enquêtes plus approfondies seraient menées sur ces dernières. Ce que la Commission disait, dans une coquille vide, c'est que la possession et l'utilisation de drogues devraient être considérées comme une question de santé publique et non comme une affaire de justice pénale. Malheureusement, le gouvernement canadien est resté les bras croisés sur cette question, et ce n'est qu'en 2018 qu'il a décriminalisé l'usage récréatif de la marijuana pour les personnes de plus de 18 ans.

 

Où cela laisse-t-il les champignons magiques ?

Actuellement, les champignons magiques sont illégaux en vertu de la loi sur les drogues et les substances contrôlées, ce qui signifie que vous n'êtes pas autorisé à les posséder, les obtenir ou les produire sans ordonnance ou licence. Toutefois, les spores de champignons magiques et les kits de spores ne sont pas illégaux en soi, et vous pouvez cultiver et consommer les champignons sans avoir de problèmes avec la loi.

En septembre 2019, une tentative de répression de la vente de champignons magiques par le conseil municipal de Vancouver a eu lieu, mais la motion a été rejetée. Il est clair que les champignons magiques ne sont plus considérés comme la menace qu'ils étaient censés représenter lors du mouvement de contre-culture des années 60.

L'ambiance détendue concernant l'application de la loi sur les drogues et les substances contrôlées signifie que les utilisateurs peuvent profiter de cette occasion pour profiter des avantages qu'offrent les champignons magiques. La meilleure façon d'y parvenir est d'acheter des champignons magiques en ligne, ce qui garantit la confidentialité de votre colis. Le recours à la vente par correspondance signifie que la police n'interviendra probablement pas dans le traitement de votre colis. Cela dit, nous vous recommandons néanmoins de faire preuve d'une grande discrétion lorsque vous consommez des champignons magiques.

Après 50 ans d'illégalité des psychédéliques aux États-Unis, la FDA a récemment approuvé des études visant à explorer leurs effets positifs dans le traitement de la dépression, du SSPT, de la dépendance, etc. Les premiers résultats sont impressionnants.

Denver est devenue la première ville d'Amérique à dépénaliser les champignons psychédéliques. La ville d'Oakland est désormais la deuxième ville des États-Unis à dépénaliser l'utilisation et le cortège de champignons magiques par les adultes (les avocats ont unanimement accepté de dépénaliser l'utilisation, le cortège et la culture des plantes psychédéliques). Ce n'est probablement qu'une question de temps avant que le Canada ne fasse de même, comme pour le cannabis. Les aventures ne font que commencer.

 

Perspectives de traitement

Heureusement, la loi ayant reconnu les avantages potentiels de certains composés psychoactifs, le ministre de la santé peut exempter des substances comme la psilocybine à des fins médicales ou scientifiques. Plusieurs institutions ont demandé ces exemptions alors qu'elles cherchent des traitements pour des problèmes psychologiques tels que la dépression et l'anxiété liées à une maladie terminale.

L'Université de Toronto Mississauga est l'une de ces institutions. Elle a déjà demandé à Santé Canada l'approbation de son programme de recherche sur les études psychédéliques. L'université de Toronto prévoit de réaliser les premiers essais cliniques au monde sur le microdosage de la psilocybine.

 

Les personnes qui se cachent derrière la lutte pour la légalisation

Il y a aussi des personnes qui se sont engagées dans la lutte pour la levée de l'interdiction des champignons magiques, comme Bruce Tobin, psychothérapeute et professeur à l'université de Victoria. Tobin est animé d'un fort désir de voir les patients atteints de cancer et souffrant de détresse en fin de vie bénéficier d'un soutien psychologique grâce à des médicaments psychoactifs comme la psilocybine.

Il s'est intéressé à la psilocybine il y a dix ans, lorsqu'un patient atteint d'un cancer et souffrant d'une dépression intense lui a demandé de l'aide. Même après avoir été en rémission, la femme vivait toujours dans la crainte constante d'une réapparition du cancer. Mais après avoir essayé les champignons à la psilocybine, elle a pu surmonter sa dépression et son anxiété.

Depuis lors, Tobin se bat pour que les patients aient accès à la psilocybine et estime qu'il y a environ 3 000 personnes au Canada qui peuvent bénéficier de la psilocybine médicale. Il a déjà écrit à Santé Canada pour demander une dérogation spéciale aux lois actuelles sur les médicaments afin de lui permettre d'acquérir de la psilocybine pour traiter des patients atteints de cancer en phase terminale et souffrant de dépression qui ne peut être traitée par des moyens conventionnels.

Tobin a déclaré qu'il déposerait une requête auprès de la Cour fédérale pour demander un contrôle judiciaire de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances si Santé Canada ne répondait pas à sa demande d'exemption. Si sa requête est rejetée, il prévoit d'aller jusqu'à la Cour suprême.

 

Profitez des champignons magiques livrés discrètement au Canada

Si vous cherchez à tirer le meilleur parti des incroyables avantages que les champignons magiques peuvent vous apporter, inscrivez-vous dès aujourd'hui et profitez de notre large assortiment de produits à base de champignons psychédéliques de haute qualité qui vous sont livrés de manière discrète et fiable.